L’ancien palais de justice

Au cœur même du village de Kamouraska se dresse un bâtiment hors de l’ordinaire. Avec ses allures de château du Moyen-Âge, l’ancien palais de justice ne manque pas d’attirer l’attention. C’est dans cet édifice, construit en 1888 sur l’emplacement du premier palais de justice de la Cour supérieure, que siégeait la cour de circuit et qu’étaient logés le bureau d’enregistrement et les bureaux du Conseil de comté de Kamouraska.

Une bonne partie de l’histoire judiciaire de ce comté s’est donc déroulée entre ces murs jusqu’à ce qu’en 1913, le bureau d’enregistrement et la cour de circuit soient déménagés à Saint-Pascal (situé à environ 6 km de Kamouraska). Le palais de justice ayant perdu sa vocation première, il a été occupé pendant plusieurs années par différents groupes et organismes.

Presque 75 ans plus tard, en 1987, la Corporation de l’Ancien palais de justice prend le dossier en main et met sur pied un projet de restauration de ce bâtiment à l’architecture unique. De concert avec les gens du milieu, l’organisme poursuit l’objectif de faire de l’ancien palais de justice un centre de diffusion de l’histoire patrimoniale et de l’art. Grâce à l’aide financière de la municipalité, du ministère de la Culture et des Communications et du Conseil régional de concertation et de développement, le projet au coût d’un demi-million de dollars est réalisé en 1996. Suite à la restauration du bâtiment, on y a aménagé une exposition permanente qui retrace l’histoire des institutions judiciaires et l’évolution du développement territorial et architectural de Kamouraska. De plus, la reconstitution du bureau d’enregistrement, avec ses artefacts et ses registres, font de l’ancien palais de justice le seul endroit au Québec où se fait l’interprétation du système de publicité des droits. Ce volet historique côtoie également le volet artistique et culturel avec la présentation durant toute la saison estivale d’expositions, de spectacles musicaux et de pièces de théâtre.

L’ancien palais de justice de Kamouraska, cité «site du patrimoine» par la municipalité en 1992, est aujourd’hui un joyau du patrimoine de la région. Grâce aux efforts soutenus de la collectivité et de la Corporation de l’Ancien palais de justice, il a été possible de faire d’une pierre deux coups et de sauvegarder un magnifique bâtiment historique en plus de créer un lieu de diffusion du patrimoine et de la culture.

Historique du palais de justice

Dominant fièrement les alentours depuis son promontoire naturel, cet édifice aux allures de forteresse rappelle celles des temps féodaux ; son architecture pittoresque, caractérisée par une abondance de décors et une imagerie médiévale emprunte ses formes à divers styles: le Second Empire, la Renaissance française, jusqu’au style « Château » en vogue au Québec lors de sa construction. Aux dires de certains, cette combinaison de styles et d’influences évoquerait un peu l’allure des grands hôtels que construira un peu plus tard la compagnie du Canadien Pacifique. L’ancien palais de justice rappelle certainement un moment prestigieux de l’histoire de Kamouraska.

C’est en 1849 que Kamouraska devient le chef-lieu judiciaire du comté du même nom, comté issu de la subdivision de la vaste circonscription de Cornwallis (comtés de Rimouski et de Kamouraska). Le 31 mai de l’année suivante, le gouvernement se portait acquéreur de la maison en pierre de feu le notaire Jean-Baptiste Taché et laissait à Frédéric Tremblay le soin d’aménager la vieille demeure en palais de justice. La cour supérieure y siégera jusqu’en 1883, date où la cour fut déménagée à Rivière-du-Loup.  Le premier palais de justice fut la proie des flammes à deux reprises, soit en 1864 et en 1881. C’est au lendemain de ce second sinistre que le gouvernement Chapleau prendra la décision de déménager la cour à Fraserville (Rivière-du-Loup) devenu un centre ferroviaire en pleine croissance. Déçus, placés sur la défensive, les Kamouraskois durent demander l’érection chez eux d’un palais de justice habilité à recevoir une cour inférieure dite « de circuit » (enjeux civils n’excédant pas 100$), analogue à celle qui siégeait déjà à L’Isle-Verte. Les « cours de circuit » avaient été créées en 1857 dans une optique de décentralisation afin d’assouplir l’administration de la justice. Le palais de justice actuel fut construit en 1888. Les ingénieurs Jean-Baptiste Derome et Paul Cousin, de même que l’architecte Elzéar Charest du département des Travaux Publics du Québec participèrent à divers titres aux plans, devis et cahier des charges qui ont fait l’objet d’un appel d’offre public. L’édifice sera également le siège d’un bureau d’enregistrement et, plus tard, du conseil du comté. En 1913, Saint-Pascal étant plus populeux et mieux situé au centre du comté, on y déménage la cour et le bureau d’enregistrement. Par la suite, divers groupes et organismes utiliseront les salles de l’ancien palais de justice pour leurs activités respectives.

En 1988, la municipalité de Kamouraska, qui en est la propriétaire, en confia l’animation et la mise en valeur à la Corporation de l’ancien palais de justice, un organisme sans but lucratif aujourd’hui connu sous le nom de Centre d’art de Kamouraska. Le bureau d’enregistrement, reconstitué avec plusieurs éléments du mobilier d’origine, rappelle son état initial. On y démontre en outre la façon d’enregistrer et de libeller les titres de propriété. Le rôle du notaire y est souligné. La gestion du territoire régional est traitée sous l’angle de la tenue du cadastre. Une gamme variée de représentations, cartes anciennes et documents complètent cette introduction aux réalités territoriales du Kamouraska. Les fonctions de l’arpenteur y sont évoquées ainsi que le découpage cadastral établi par le système seigneurial, les méthodes d’arpentage et de cartographie des terres de cette époque à nos jours. La salle d’audience, remarquable pour sa qualité acoustique, est aujourd’hui un centre de diffusion des arts de la scène fort prisé : théâtre d’été, spectacles, récitals et conférences de toutes natures s’y relaient. À l’étage, on retrouve l’ancien logement du registraire, reconverti en salle d’exposition vouée aux arts visuels et aux métiers d’art. Des expositions temporaires animent ce vaste espace où l’on met en valeur le travail des créateurs de la région.

111, ave Morel
Kamouraska (Québec)  GOL 1MO
tél. : 418 492-9458
Courrier électronique : info@kamouraska.org

Cliquez ici pour consulter le site Internet du Centre d’art de Kamouraska.